Vous êtes ici

The production cycle

Étape 1 : L’installation de réception

Les installations de réception des granulats permettent aux camions de vider leur chargement directement dans une trémie transportée ensuite par un élévateur à gaudie vers un silo à agrégats d’une capacité de 1400 tonnes.

Le ciment est livré par des camions-citernes qui déchargent leur cargaison dans les silos à travers des tuyaux étanches sous pression d’air comprimé.

Étape 2 : Le stockage des granulats

Les granulats sont stockés dans un silo à six compartiments séparés, ce mode de stockage permet d’empêcher tous types de problèmes d’humidité pour les agrégats.

Étape 3 : Le stockage des adjuvants

Les adjuvants sont livrés dans des futs de 1000 litres sur un camion vidé ensuite dans des citernes de 5000 litres par une pompe.

Étape 4 : Le stockage du ciment

Le ciment est stocké dans des silos étanches équipés de filtres. Carthage Cement possède 4 silos à ciment d’une capacité de 120 tonnes chacun pour la centrale verticale, et deux silos d’une capacité de 80 tonnes à la centrale mobile.

Étape 5 : Le malaxage

En premier lieu, le malaxeur brasse le ciment, le sable et les graviers. Ensuite sont rajoutés les adjuvants et l’eau. Le temps et la qualité du malaxage sont des éléments essentiels pour l’obtention d’un bon produit : ils sont contrôlés et définis pour chaque formulation de béton.

Carthage Cement dispose trois malaxeurs :

  • Malaxeur horizontal de capacité 3.35 m3.
  • Malaxeur vertical de capacité 2.25 m3 avec deux planétaires.
  • Malaxeur vertical de capacité 1 m3.

Étape 6 : Le poste de commande

Les centrales à béton de Carthage Cement sont équipées d’automates de production commandés par ordinateur. La base de données contient l’ensemble des formulations, des clients, et des camions toupies et permet de sélectionner avec une grande rigueur la formule adaptée au béton commandé par un client.

Toutes les commandes produites restent enregistrés avec un numéro de bon de production unique non modifiable.

Ciment, sable, graviers, eau et adjuvants sont dosés et pesés avec un très bon niveau d’incertitude de mesure, une alimentation lente et rapide pour chaque matériau. Les défauts de mesure ne dépassent pas 1.5% (la norme exige un maximum de 3% pour le ciment les graviers et le sable et 5% pour les adjuvants).

Étape 7 : La livraison

Le béton frais est acheminé sur les chantiers via des camions toupie d’une capacité de 7 et 10 m3, dans lesquels il est malaxé tout le long du trajet. La majorité de nos produits BPE contiennent des adjuvants fluidifiants afin d’éviter tout problème de prise de béton à l’intérieur des camions.